Avalon

Le Royaume d'Avalon vous souhaite la bienvenue sur ses terres millénaires.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur de San Greäl (N)
Admin
avatar

Messages : 1133
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 31
Localisation : Nancy

MessageSujet: Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde   Jeu 21 Juin - 14:47

Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde


C'était un samedi comme les autres sur Avalon, les rayons du soleil se reflétaient sur les parois de cristal du Palais royal. Les commerçants, les avaloniens et les marchands étrangers parcouraient les rues au grès de leurs envies. Bedwyr admirait ce tumulte apaisant depuis les larges baies vitrées de son bureau au Ministère du Recrutement, satisfait de voir Avalon si prospère et paisible, la cité royale était devenue en quelques mois l'un des poumons économiques et militaires de l'univers, lorsqu'un de ses Conseillers entra.

"Sire, une missive royale de la plus haute importance, c'est une convocation immédiate devant sa Majesté en public!"

"Préparez immédiatement le convoi, nous partons sur le champs pour le Palais." s'exclama sans réfléchir le fidèle et illustre ministre.

"Il est déjà prêt Sire, il n'attend plus que vous."


Les deux hommes s'empressèrent de descendre dans l'avenue des ministères, Bedwyr remarqua que ses autres collègues ministres se préparaient aussi, le Roi avait soudainement convoqué tout le gouvernement en Salle du Trône, mais pourquoi? Bedwyr s'interrogeait sur la précipitation qui animait cet après midi de printemps, des émissaires royaux faisaient des annonces publiques sur les multiples écrans holographiques d'Avalon. La Cour était aussi sommée de rejoindre la Salle du Trône et le peuple s'amassait devant les écrans où serait retransmise l'annonce royale. L'effervescence s'emparait d'Avalon.

Les convois ministériels étaient tous dirigés vers l'entrée principale du Palais par les gardes, quand soudain ces derniers firent signe à celui de Bedwyr de prendre le passage royal. Connaissant bien son souverain Bedwyr savait que ceci pouvait être à double tranchant, ceci pouvait signifier un immense honneur accordé à l'intéressé ou un cruel désaveux... Le ministre était donc partagé entre l'interrogation, l'excitation et l'inquiétude.

Une fois arrivés au pied de la plus haute tour du Palais, celle où se trouvait la Salle du Trône, les gardes royaux firent signe à l'escorte de Bedwyr de rester dans leurs véhicules, ils prenaient le relai. Aucun d'entre eux n'expliqua ce qu'il se passait, ils avaient pour ordre de ne répondre à aucune question. Parcourant les couloirs surplombant la salle du trône Bedwyr constata que la totalité des hauts dignitaires du royaume étaient présents, ainsi que les médias venus des quatre coins de l'univers. L'annonce qui allait être faite par sa Majesté le Roi Arthorius de San Greäl dépasserait les frontières d'Avalon...

Pendant que les invités prenaient place Bedwyr fut installé dans une des loges réservées aux chefs d'Etat conviés aux cérémonies royales, un message du Roi l'attendait dans une enveloppe posée sur le bureau qui siègeait au centre de la loge. Elle était frappée du Sceau des San Greäl... Bedwyr l'ouvrit et pris enfin connaissance de ce qui l'attendait, il tomba assit dans le fauteuil qui l'attendait, lâchait la lettre comme si le ciel lui tombait sur la tête... La surprise fut tellement intense qu'il lui fallut plusieurs minutes pour réaliser...

Plus bas, tous les invités étaient présents, impatients de savoir ce qu'il se passait, les gardes royaux fermèrent les immenses portes. Un tapis rouge long de cinq cent cinquante cinq mètres recouvrait le marbre blanc nacré reliant le seuil des portes à la plateforme du trône royal. Les fenêtres étaient parées d'immense rideaux de soie blanche et rouge portant les armoiries de la lignée De San Greäl.

Soudain l'orchestre entonna l'hymne royal, pour annoncer l'arrivée du souverain des terres d'Avalon. L'assemblée se leva. Arthorius, revêtu des parures royales s'avança au milieu de la foule, les femmes faisaient la révérence sur son passage, les homme retiraient leur couvre chef et inclinaient la tête. Arthorius arborait un visage serein et rassurant, ses longs cheveux soyeux noirs tombaient sur ses épaules, il portait la couronne d'or blanc incrustée de saphirs symbolisant la magnificence des rois d'Avalon. Il tenait dans une main l'imposant manuscrit contenant le code de justice royale, dans l'autre il tenait le sceptre en or massif transmis de père en fils par ses ancêtres les rois Pendragons. A sa taille, une ceinture de cuir blanc portant le fourreau d'Excalibur la légendaire et puissante épée royale.


Le souverain monta les quelques marches conduisant au trône, il se tourna vers la foule qui chantait l'hymne royal un genou au sol et le poing serré pour les hommes et en position de révérence pour les femmes. Une fois l'hymne terminé Arthorius leur fit signe de se relever et de s'asseoir avant de prendre la paroles:

"Avaloniennes, Avaloniens, chers sujets,

Aujourd'hui est un grand jour pour Notre Royaume, nous sommes tous ici réunis pour consacrer et récompenser la fidélité et la dévotion de l'un d'entre vous envers Notre couronne.

Gardes, faites entrer le ministre Bedwyr!"


Une puissante lumière blanche illumina la salle, aveuglant toute l'assistance, et Bedwyr apparut seul face au trône au pied des marches.



"Ministre Bedwyr,

Votre dévotion envers Notre royaume est restée sans faille depuis le premier jour de votre vie Avalonienne. Nous croyons convenable et opportun de reconnaître qu'attendu ce qui vient d'être exposé, en considération des louables, agréables et charitables services rendus à Nous et à Notre royaume de bien des manières, votre personne mérite d'être élevée et exaltée par de dignes marques d'honneur de la part de Notre Royale Majesté.

Par les présentes, par grâce spéciale, de science certaine et de la plénitude de notre pouvoir, nous anoblissons et faisons noble, le Sire Bedwyr ainsi que toute sa parenté, son lignage, sa postérité née ou à naître en légitime mariage, dans leurs actes, devant et hors les tribunaux. Nous concédons qu'ils soient par tous tenus et réputés nobles, qu'ils jouissent et usent pacifiquement des privilèges, libertés, prérogatives et droits quelconques dont ont coutume de jouir et d'user les autres nobles de notre royaume issus de sang noble.

Nous voulons encore que les susnommés et leur postérité masculine puissent de droit d'ainesse, toutes les fois qu'ils en auront la volonté, recevoir de tout chevalier le baudrier et les insignes de la chevalerie de la Table Ronde. En outre nous concédons aux susnommés et à leur postérité masculine et féminine, née ou à naître en légitime mariage, de pouvoir acquérir tant des personnes noble que de toute autres des fiefs, arrières fiefs et biens nobles; de pouvoir conserver, garder et retenir à perpétuité les biens ainsi acquis ou à acquérir, sans que dans le présent ou à l'avenir on puisse les en déposséder par défaut de noblesse.

Par ailleurs et par les présentes, par grâce spéciale, de science certaine et de la plénitude de notre pouvoir, Notre Royale Majesté, faisons du sang de Sire Bedwyr du Royaume d'Avalon notre sang. Par conséquent, Sire Bedwyr d'Avalon vous porterez indissociablement de votre nom le titre de Prince Bedewyr de San Greäl, héritier de la couronne d'Avalon et entrez du fait de tout ce qui a été exposé ci avant, en considération des louables, agréables et charitables services rendus à Nous et à Notre royaume de bien des manières, au sein de Notre Royale Famille, de sorte que tout Avalonien né et à naître s'adresse à vous par le dit titre, Altesse princière.

Pour que nos présentes aient perpétuelle valeur et force, nous y avons fait apposer notre sceau en l'absence du grand, à ce destiné; voulons qu'en tout le reste notre droit demeure sauf, et qu'en toutes choses soit sauf le droit d'autrui."


Une jeune fille au longs cheveux blonds, parée d'une simple tunique de soie blanche s'avança tenant dans ses mains un large coussin sur lequel étaient posés différents accessoires. Le souverain Arthorius se leva du trône, descendit les marches pour relever le Prince Bedwyr de San Greäl, saisit une épée forgée dans le même alliage qu'Excalibur et s'exprima en ces mots:



"Par cette épée, Prince Bedwyr vous entrez et prenez place dans l'Ordre des Chevaliers de la Table Ronde à nos côtés."

Arthorius saisit ensuite une couronne d'or blanc incrustée d'émeraudes et finement forgée ayant un design plus sobre que la couronne royale.

" Par cette couronne Bedwyr vos acquérez le caractère princier de votre rang. Et par cette cape, brodée de fil d'or au armoiries De San Greäl, nous faisons de vous notre frère de sang royal."

Arthorius fit un geste ample de la main vers la gauche du trône, où fut téléporté, sur une plateforme de marbre en retrait un trône princier qui attendait le Prince. Les deux altesses royales se placèrent debout devant leur trône firent face à la foule quand soudain l'hymne royal retentit dans toute la cité. L'assemblée et le peuple se mirent à scander:

"Vive le Roi, Vive le Prince, Vive Avalon! Vive le Roi, Vice le Prince, Vice Avalon!..."

_________________
Arthorius de San Greäl
Roi d'Avalon
Fondateur de ce Royaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arthoriusavalon.ogameunivers.com
Bedwyr de San Greäl

avatar

Messages : 3114
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde   Jeu 21 Juin - 17:04

La main gauche tapotant sur un livre antique "Les Analectes de Confucius", son livre fétiche; et la main droite proche de sa tasse de thé, Bedwyr fit une pause en regardant par les larges baies vitrées de son bureau.

Tout d'un coup, un serviteur entra, lui annonçant une missive importante.

En route pour la Salle du Trône, Bedwyr était songeur:

"Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi cette agitation soudaine? Est-ce que le Royaume serait en danger? La santé de notre roi? Non ça doit être chose, mais quoi?"


Lorsqu'il fut invité à prendre le passage royale, Bedwyr se demanda:
"Ce passage est réservé au roi, je ne suis pas digne de l'emprunter...En tout cas, il est clair que tout ceci me concerne...Je devrais plutôt dire, me voici en première ligne sous le regard de tout le peuple avalonien, dignitaires comme prolétaires...mais pourquoi? Bonne ou mauvaise nouvelle, je n'ai de toute façon pas le choix, je me dois d'aller de l'avant et de montrer l'exemple"

Arrivant dans la loge qui lui fut réservé, Bedwyr aperçu la lettre sur le bureau, la lu et tomba littéralement sur sa chaise...
Bouche bée, il se demanda ce qui lui valu tant d'honneur...tout son travail pour le royaume, le peuple et le roi d'Avalon, défila devant ses yeux.

Ces quelques minutes de solitude lui parurent prendre des heures, quand soudain les gardes toquèrent à la porte:

"Sir Bedwyr?"
"Sir Bedwyr ?!"
"Sir..."


" Oui oui, me voici, qu'est-ce qui se passe?"

"Le roi vous appelle Sir"
"Bien, mais hum...."

Et l'air embarrassé, Bedwyr demanda discrètement au garde:
"Dites, est-ce que j'ai l'air présentable..? Mmhum"
" Sir, votre uniforme vous sied parfaitement!"

Murmurant intérieurement, Bedwyr ajouta:
"Evidemment, il se serait jamais permis de dire le contraire..."
Puis d'un ton plus ferme:
"Bien , allons-y, ne faisons pas attendre notre roi"

Bedwyr entra alors dans la salle du Trône et fit une génuflexion envers son souverain.
Un genou à terre et la face inclinée vers le sol, le cœur de Bedwyr battit fort tout au long du message royal.
Lorsque le roi descendit pour anoblir son fidèle serviteur, ce dernier releva la tête et se mit à trembler légèrement.
Sous l'émotion, Bedwyr ne put adresser une parole à son souverain, il du attendre d'être sur son trône et que la foule scande des cris de soutient à la couronne , pour pouvoir marquer sa fidélité à son roi:

"Sir, vous êtes trop bon, je ne suis pas digne d'être anobli. Tout au long de ma vie d'avalonien, je n'ai cherché ni les honneurs, ni les mérites. Comme l'illustre sage antique, maître Kong, j'ai consacré toute mon énergie pour le bien être d'Avalon. Notre royaume passe avant ma propre vie, mon maître et mon seigneur sait qu'il pourra compter sur moi jusqu'à l'heure de ma mort. Longue vie à Avalon, longue vie à vous Sir"

_________________
si vis pacem para bellum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ethiqueetsagesse.wordpress.com/
Excalibur
Chevalier de la Table Ronde
Chevalier de la Table Ronde
avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 67
Localisation : Forêt de Brocéliande

MessageSujet: Re: Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde   Jeu 21 Juin - 22:07

incroyable !

comment arrivez vous à écrire autant !!! quelle inspiration, vous seriez capables d'écrire un roman d'aventure

Dans tous les cas......respect !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Acte d'Anoblissement: Premier Chevalier de la Table Ronde
» LES BLASONS DES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE
» Chanson
» l armure du Chevalier
» Chansons de Geste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon :: Place Publique :: Portes d'Avalon (H/0/T) :: Bibliothèque Royale-
Sauter vers: